L'entretien des couches lavables

Publié le par Maman Nature

Durant son temps d'utilisation une CL va être lavée entre 2 et 3 fois par semaine, elle passera plus de temps en lavage / séchage que sur les fesses de bébé. D'où l'importance de leur entretien, il serait dommage de les abimer prématurement parce que le lavage a été un peu trop aggressif.

 

Le stockage des couches sales

 

il fut un temps où l'on conseillait de mettre les CL sales dans un seau avec de l'eau et de l'huile d'arbre à thé. Maintenant tout le monde s'accorde pour dire qu'il vaut mieux un stockage à sec avec  un peu d'huile d'arbre à thé sur une lingette, elle même deposée dans le seau à couche. Le stockage à sec est plus hygiénique, rend le déplacement du seau plus aisé et abime moins les couches.

 

La lessive

 

Vous pouvez opter pour une lessive spéciale, proposée sur n'importe quel site de vente de CL ou utiliser une lessive plus classique. Perso, j'utilise ma lessive de tous les jours pour mes couches, j'ai juste vérifié qu'elle ne contenait pas de glycérine. La glycérine est l'ennemie des couches lavables (comme l'utilisation déraisonnée de crèmes pour le change), en effet elle se dépose dans les fibres de la couche et crée une barrière, ce qui diminue fortement l'absorption.

On recherche donc une lessive sans glycérine et si votre lessive est à base de savon de Marseille (en contient naturellement) on vérifie que le fabricant n'en rajoute pas. Il y a suffisement de forum qui donnent les lessives à utiliser, je ne vais pas en faire la liste ici. Sachez juste que nous on utilise la LeChat Gel expert concentré , celle là et pas une autre de la gamme (pas bio du tout cette histoire, mais bon c'est la seule qui ne nous couvre pas d'éczema, ma fille et moi)

 

Le passage en machine

 

Moment stratégique de l'entretien des lavables : le lavage. A moins que vous ne laviez vos couches à la main, ce qui est très honorable, mais totalement inenvisageable pour moi, vos couches vont passer à la machine. J'ai la chance d'avoir une machine ou je peux régler séparement la température et le cycle de lavage, du coup je lave toujours mes couches en cycle long à 40°C. Elles ressortent propres et sans odeur. Pour la quantité de lessive j'utilise moitié moins que ce qu'il est recommandé (attention les résidus de lessive encrassent les couches)

De toute manière, il convient de suivre les instructions du fabricant, mais voici quand même quelques règles générales :

Toutes les parties contenant du PUL (pour connaitre ses cas d'emploi, suivre ce lien) doivent être lavées à 40°C, voire 60°C pour certaines.

Les insert et les couches peuvent être lavés entre 40 et 90 °C, selon les matières (Ex : 40° pour la micorfibre et 90°C pour le coton).

Vous pouvez décider de laver séparement les parties contenant du PUL et celles n'en contenant pas mais c'est se rajouter une contrainte que je trouve inutile. En entretien courant, le lavage à 40°C est amplement suffisant. Un petit décrassage permettra de laver plus en profondeur périodiquement (voir plus bas pour des explications sur le décrassage)

La laine doit être lavée à la main ou en cycle délicat à la machine, et toujours à froid. Ne pas oublier le bain de lanoline tous les 15 ou 30 jours (voir mode d'emploi directement sur le paquet).

Une dernière chose : pensez à rabattre les scratchs de vos couches si vous ne voulez pas avoir un chapelet à la sortie. On perd du temps à les séparer et en plus on abime les couches car cela tire sur les élastiques

 

Le séchage :

 

Il y a deux écoles : le séchage à l'air libre ou au sèche linge.

Dans le premier cas, vous n'avez pas besoin de moi, je pense que tout le monde sait mettre une lessive sur un étendoir !?! J'aurais donc juste un petit truc à rajouter : mettez vos couche le plus souvent au soleil, c'est un blanchissant naturel qui fait des miracles sur les tache rebelles.

 

Si vous optez (comme moi) pour le sèche linge il y a des précautions à prendre :

Ne pas mettre de parties en PUL au sèche linge, c'est strictement interdit, la chaleur va abimer la partie plastique et vous perdrez l'imperméabilité. Bon dans les fait, j'ai des TE1 que je passe au sèche linge, mais j'ai un programme spécifique laine qui ne chauffe pas beaucoup. Pour le moment pas de mauvaise surprise, mais ce sont des couches dont je me sers rarement.Par contre je met toujours mes TE1 à poche sur l'étendoir, elles séchent super vite comme ca.

Pour les inserts et les couches, je les passe tous au sèche linge, à faible température pendant deux heures. Je préfère toujours rallonger le temps de séchage et baisser un peu la tempéature.

 

La décrassage :

 

Périodiquement, il va falloir laver vos couches un peu plus en profondeur. Je sais, périodiquement, ca va pas vous aider à savoir quand, mais comme cela dépend de beaucoup de paramètres (utilisation de crème pour le change, lessive avec beaucoup de glycérine...) c'est difficile de vous donner un délai fixe. En règle générale, il faut décrasser vos couches quand elles sentent mauvais après lavage ou qu'elles ont perdu de l'absorption. Je décrasse mes couches environ tous les 6 mois, des amies le font plus souvent (tous les 2 mois), c'est à vous de voir à l'usage.

 

Dans les faits, vous aurez besoin de 3 choses pour le décrassage : cristaux de soude, liquide vaisselle, brosse.

Attention avec les cristaux de soude : ils abiment le PUL. Les élastiques non plus n'aiment par son usage répeté.

Je commence par enlever tout ce qui contient du PUL. Je les frotte avec la brosse et du liquide vaisselle puis les met dans un bac d'eau chaude avec du liquide vaisselle et de l'huile d'arbre à thé.

Je prends ensuite les inserts, les rince et les met dans un deuxième bac d'eau très chaude avec des cristaux de soude, du liquide vaiselle et de l"huile d'arbre à thé.

Je laisse poser deux heures, je vide tout et je recommence pour deux heures. Je fait un nettoyage en machine du contenu de mon premier bac à 40°C. Pour le second, je fais un rincage à 60°C puis un nettoyage à la même température.

 

Je n'ai pas encore trouvé de solution pour les TE1 ou l'on ne peut pas séparer la partie absorbante de celle qui est imperméable, je les met donc dans le bac N°1 et je frotte très fort.

Publié dans Les couches lavables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laure 25/10/2017 18:08

Bonjour,

Je me posais la question de savoir si on pouvait, en lavage quotidien des couches, utiliser directement du produit vaisselle ? Oui je sais c'est bizarre comme question, mais étant à l'étranger, sans toutes les lessives spéciales de France, je ne trouve pas de lessive sans glycérine, et je ne connais pas la composition des savons pour un éventuel lavage à la main (ou comme base pour faire ma propre lessive)...
Celles que je trouve sont systématiquement à base de savon de Marseille, mais la liste des ingrédients n'est pas formulée, donc impossible de savoir si elles sont à base de glycérine.
Au pire des cas, il y aurait-il une autre alternative, pas forcément bio, mais qui n'encrasserait pas les couches ?

Merci

feiza 10/03/2013 17:22

Bonjour tout le monde,
J’ai deux bébés et il faut dire que j'ai pu éviter ce genre le problème d’encrassage des couches, j’ai changé ma lessive. Avant, j’utilisais une lessive : au fur et à mesure de lavage, les couches
deviennent de moins en moins absorbantes et encrassées car le tissus qui les forme finit par se colmater .Depuis que j’ai utilisé la lessive SOAPIX, ces fuites causées par ce colmatage des couches
c’est du passé. J’ai remarqué un meilleur entretien des couches, comme si je les utilise pour la première fois. Il faut faire 4 cycles de lavage complet et il faut respecter le dosage par
soapix.
Les couches sont propres, pas de mauvaise odeur et pas d'odeur de détergent non plus.